Ep108 - MON CANCER M'A OBLIGÉE À M'OCCUPER DE MES CASSEROLES

Ep#108 - Le cancer m'a obligée à m'occuper de mes casseroles

Chloé, en rémission d'un cancer du sein


Au micro de Delphine Remy, Chloé partage pourquoi le cancer lui a permis de guérir ses traumas et blessures émotionnelles. Il fallait ce détonateur pour tirer un trait sur le passé.

Quel épisode tout plein de vie, de rires, de moments forts et denses, de sujets traités mais mon dieu, tout plein d’épreuves aussi.

Chloé m’a dit off micro : Mon parcours du cancer est un pipi dans la mer par rapport à tout ce que j’ai connu auparavant mais finalement j’étais bien armée pour affronter tout ça !

Tant de traumas et de blessures émotionnelles

La vie n’a pas épargné Chloé et le cancer est venu marquer un trait sur tout son passé familial très compliqué. Un papa pervers narcissique qui a réussi à lui faire croire qu’elle n’était pas digne d’amour, qu’elle était nulle, un papa qui lui a fait perdre sa joie de vivre qu’elle a enfin retrouvée. Et puis il y a eu tant de schémas qui se sont reproduits. Il était temps que cela cesse.

Le cancer est une épreuve que personne ne devrait vivre mais il est venu sauver Chloé qui allait droit dans le mur.

Une annonce traumatisante

A 35 ans, célibataire, pas d’enfant, le cancer vient s’inviter dans la vie de Chloé de manière hyper agressive. Il fallait faire vite et frapper fort après une annonce inhumaine. Alors il n’y a pas de super manières d’annoncer un cancer mais par contre il y a des manières pourries d’en annoncer un, cette chir a été absolument ignoble et si je pouvais trouver un mot plus fort, je l’utiliserais.

Heureusement que Chloé avait l’humour comme arme et aussi l’amour de son frère et de sa mère.

Foutue hormonothérapie mais si salvatrice !

Elle nous raconte son parcours du cancer, et à quel point elle en a chié de ses chimios qui ont à peine réduit la taille de sa tumeur. En revanche, l’hormonothérapie est le traitement plus adéquat pour son cancer, donc il n’est pas un instant question de l’interrompre et je salue son courage sans faille parce qu’elle a eu la liste complète des effets secondaires. 20kg, les bouffées de chaleur, les douleurs articulaires, la pauvre, elle était hyper mal mais elle ne s’est pas découragée et après avoir changé 2 fois, elle a enfin trouvé l’hormono qui lui convient et c’est un message qu’on voulait faire passer ici.

Changements et renouveau

J’aurais pu appeler ce podcast Changement. Chloé a changé de centre hospitalier parce qu’après cette annonce, c’était pas possible de rester là, elle a ressenti beaucoup de culpabilité. Elle a changé d’hormono, elle a changé de métier, elle a changé de maison. Bref, on peut parler d’une renaissance dans son cas.

Mastectomie prophylactique

On était tellement prise dans le récit qu’on a oublié d’aborder la question de mastectomie prophylactique qu’on mentionne en début de podcast. Elle n’avait pas de mutation génétique mais elle s’est battue pour l’obtenir et ça été une délivrance pour elle car elle avait des décharges dans les seins et donc une peur permanente invivable. Je ne fais certainement la promotion de la mastectomie prophylactique mais je veux ici que c’est vraiment du cas par cas à voir avec son équipe soignante.

Pause thérapeutique

Et on a oublié aussi de parler de la peur de faire une pause thérapeutique et donc d’arrêter l’hormono pour un projet bébé qui est le plus grand rêve de sa vie donc elle travaille encore sur ce point là et j’espère que je pourrai un jour l’accueillir sur le podcast avec un petit bébé dans les bras, c’est tout ce que je lui souhaite.

En terme de temps, de travail et de moyens, ce podcast représente un énorme investissement. Un effort qui m’est rendu au centuple grâce à tous vos mots doux, vos écoutes & vos commentaires. 

Recevoir le soutien de mes auditeurs serait le plus beau des cadeaux. Un petit montant peut faire une énorme différence. 

Restons en contact

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous tiendrons au courant des derniers podcasts, articles et événements.