Ep12 - Trois loustics, un triple négatif et des petits pas

Ep#12 - CINDA.
TROIS LOUSTICS, UN TRIPLE NÉGATIF ET DES PETITS PAS.

Abonnez-vous pour recevoir les nouveaux épisodes !

22 février 2019, 18h43 : des dates et des heures qu’on oublie jamais, elles sont marquées à tout jamais dans nos cellules. « Allo, Vos résultats ne sont pas bons, pas bons du tout. » La douche froide… Voilà comment un simple coup de fil pendant un repas familial a complètement changé la vie de Cinda.

A 35 ans, maman de 3 jeunes enfants dont des jumeaux, évidemment que Cinda était à mille lieues de cette réalité-là. On est toujours à mille lieues de cette réalité-là mais peut-être encore plus avec de jeunes enfants.

J’ai parfois de la colère quand j’entends que des jeunes mamans sont touchées par le cancer, c’est comme si la maladie venait voler leurs belles années de jeunes mères. C’est dur, vraiment très dur et j’ai tenu à accueillir Cinda sur le podcast parce qu’il y a beaucoup de jeunes mamans avec des enfants en bas âge qui sont touchées par cette maladie.

Cinda n’avait jamais entendu parler d’un cancer du sein triple négatif, d’ailleurs elle trouve ce nom tout à fait barbare. Déjà très agressif, déjà bien avancé, la voilà embarquée dans un combat, un combat qu’elle mène avec calme, un combat pas à pas et elle va nous parler de cette théorie des petits pas*. Comme je l’aime cette théorie… un jour à la fois, une heure à la fois et parfois même une minute à la fois.

Elle ne savait pas ce qui l’attendait mais en revanche, elle a tout de suite compris qu’il y aurait un avant et un après. Un après pas forcément moins bien d’ailleurs ! Poussée dans le dos par un élan vital incroyable, elle fait son petit bonhomme de chemin en choisissant l’espoir comme motto. Son traitement au Karcher couplé du diagnostic pas super favorable n’a pas du tout anéanti cet espoir. L’espoir d’aller mieux, l’espoir de guérir, l’espoir de faire ce dont elle a toujours rêvé.

Elle va nous parler de son expérience du cancer avec des jeunes enfants bien évidemment, vraiment pas facile tous les jours. Leur annoncer tout de suite ou attendre ? Tout expliquer ou ne pas dire ? Elle n’a pas voulu leur cacher la vérité et elle s’est toujours efforcée d’être une maman avant tout et pas que une malade en leur expliquant bien ses limites. Elle va nous parler de ce qu’elle a mis en place pour s’aider et de sa vision sur ce qu’on ne contrôle justement pas. Ah le fameux lâcher prise… ne pas anticiper… ne pas être dans le passé… être ici et maintenant. Cinda en a fait son métier puisqu’elle anime des ateliers de pleine conscience.

Elle va aussi nous parler de l’après, le fameux après-cancer, sujet qui lui tient très à cœur. L’après est un chemin passionnant, joyeux, mais aussi parsemé d’embûches et de détours… un apprentissage. Il y a ce fameux vide post-traitement… comment donner sens à ce vide, nous allons parler de tout cela. Reconstruction physique, reconstruction psychique, nous parlerons de cela aussi parce que c’est vrai, certaines personnes ont besoin de vivre les deux en même temps, d’autres préfèrent consolider la reconstruction psychique avant de se lancer dans la reconstruction physique. Et puis d’autres encore préfèrent ne jamais se lancer dans la reconstruction mammaire, il n’y a pas un chemin unique, tous les chemins sont possibles, nous sommes toutes uniques.

Aujourd’hui Cinda ressent une profonde gratitude d’être en vie, une profonde gratitude de pouvoir profiter des petits et grands moments de l’existence en pleine conscience et d’avoir enfin osé se lancer dans la voie de l’accompagnement en coaching, un de ses grands rêves.

Elle nous dit et je kif à fond « Après le cancer il y la VIE », encore un de ces mottos. Bienvenue à Cinda !

*Plutôt que se focaliser sur l’objectif final, le haut de la montagne (exemple, arriver au bout des traitements) qui peut être décourageant, on divise cet objectif en petits pas qu’on essaye d’effectuer chaque jour, avec beaucoup de bienveillance envers nous-mêmes et en étant à l’écoute de nos limites qui peuvent varier d’un jour à l’autre.

Les citations adorées de Cinda

“Je crois en la capacité de l’être humain à découvrir ses extraordinaires ressources intérieures et en son incroyable capacité de résilience”.
“On a deux vies. La seconde commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une”. Confucius    
“Je ne suis pas ce qui m’est arrivé. Je suis ce que je choisis de devenir”. Carl Gustav Jung
“La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent”. Albert Camus